Croisière JAPON --- 13 avril 2018


Croisière organisée et accompagnée par Silvio & Hermine de

l'Agence COULEURS AZUR VOYAGES rèseau HAVAS



11 nuits à bord du Millennium de Celebrity Cruises 
Catégorie 5⭐️฀ + 1 pré-nuit Htl. 4฀⭐️ à TOKYO


Tokyo - Mont Fuji - Kobe - Kochi - Nagasaki - Busan (Corée d.S.) - Aomori 


du 13 au 27 avril 2018 

au départ de NICE - vols réguliers 


Ce Groupe sera accompagné par notre Agence ! 


Les + de ce voyage: 

❤️ Nous resterons 2 jours à Tokyo et 2 jours á Kobe. 

❤️ Les pourboires et les boissons «all in» inclus pendant la Croisière. 


Places limitées !    

                   

DOCUMENTS á télécharger:

Tarifs et Brochure

Fiche d'inscription et Fiche d'identité 


PACK de 10 excursions á réserver et payer avant départ 

ICI


Pour voir la Présentation de ce Voyage

cliquez ICI



TOKYO – 

Stupeur et emballements

La mégalopole avant-gardiste s’étire comme une nébuleuse. Mais plus qu'une ville, Tokyo est une fascinante juxtaposition de quartiers hétéroclites.

Furieusement contemporaine, Tokyo, anciennement Edo, décline une fulgurante mutation. En cette métropole, le présent s’apparente au passé et flirte sans cesse avec le futur. La ville ignore la narration linéaire. Elle se réinvente chaque jour, se décompose et se reconstruit. Deux fois rayée de la carte, deux fois incendiée, d’abord par le tremblement de Kanto en 1923, puis par les tapis de bombes incendiaires de l’armée américaine en mars 1945, Tokyo renaît de ses cendres, au prix d’un lourd tribut.

Son paysage urbain fascine et déconcerte. Les bâtisseurs s’en donnent à cœur joie. Chacun y fait ce qui lui plaît et trouve toujours son bonheur. Une visite au musée, une échappée belle dans un parc ou un jardin, une descente gourmande dans les sous-sols d’un grand magasin, une flânerie dans les rues arborant des architectures contemporaines toujours plus novatrices, la découverte d’un sanctuaire shintô (religion originelle du Japon) ou d’un temple bouddhique,  le tourisme à Tokyo semble sans limites. Visiter Tokyo est intense et chaque quartier a son style et ses usages. ShinjukuGinzaAsakusa,Shibuya ou Odaiba racontent une histoire plurielle et universelle. 

MONT FUJI - 

Pouvoir contempler le mont Fuji reste l’un des désirs les plus ardents des visiteurs au Japon. Mais ce n’est pas toujours simple. Voici quelques conseils pour voir la montagne emblématique du Japon sous son meilleur jour.

On ne comptera pas dans cette liste des vues improbables. Nombreux sont ceux qui voudraient observer le mont Fuji depuis Tokyo, peut-être depuis la tour de la mairie ou depuis la Tokyo Skytree. Mais la montagne est éloignée de près de cent kilomètres et les jours suffisamment clairs sont rares. Enfin, il faut rappeler que le Mont Fuji n’est bien visible que d’octobre à la fin mars. La montagne reste invisible, cachée par les nuages durant tout l’été et une bonne partie du printemps. Si par chance vous l'apercevez, il s'agira d'un cône noir et verdoyant sans sa typique couche de neige au sommet. Les neiges du mont Fuji ne sont en effet pas des neiges éternelles.


KOBE -  La porte des dieux 

Kobe n'a pas pour seul attrait son fameux bœuf soigneusement massé à la bière. La ville portuaire au charme exotique a su, à plusieurs reprises, renaître superbement de ses cendres. 

L'histoire de la ville de Kobe, littéralement la porte des dieux, est à peu près similaire à celle de Yokohama et Nagasaki. A l'origine modeste port de pêche, Kobe se développe rapidement grâce à ses échanges commerciaux avec l'étranger et connaît plusieurs périodes fastes.  En 1180, le commandant militaire Taira no Kiyomori choisit d'y établir la capitale du Japon. Une gloire de courte durée puisque Kobe conservera ce statut seulement six mois. Plus tard, avec la réouverture du pays aux étrangers en 1854, Kobe rayonne encore d'avantage et devient l'une des plus grandes villes portuaires de l'Archipel. Désormais, constructions modernes et complexes de loisirs se chevauchent sur la zone portuaire Harbor Land. Parmi eux, la tour Port Tower, le parc Meriken, le Mosaic garden ou encore le musée maritime de Kobe. Paysages naturels incroyables. De la plage de Suma (à proximité du cosmopolite parc Suma Rikyu et du parc de la vie aquatique), à la cascade de Nunobiki, elle réserve à ses visiteurs quelques panoramas exceptionnels. Et depuis le téléphérique Shin-Kobe, profitez d'une vue d'ensemble sur les trésors de la ville !


KYOTO,  la belle éveillée.   (excursion au départ de Kobe)

Kyoto conjugue le passé au présent et le présent au futur. L’ancienne capitale impériale suscite tous les superlatifs. Son nom reste lié à l’idée de perfection. Pour embrasser l’élégante aristocrate farouche, fière et secrète et tenter de la conquérir, rien de mieux que de s’égarer dans le jeu de l’amour et du hasard.

Millénaire, la belle éveillée ne dort pas sur ses lauriers. Berceau de l’âme japonaise, Kyoto fait figure d’icône pour les amateurs d’art, de spiritualité et de gastronomie.

Visiter Kyoto enivre l’esthète. L’apaisant jardin zen de Ryoanji, célèbre paysage sec, le Kinkakujiou Le Pavillon d’or magnifié par MISHIMA Yukio (1925-1970), le quartier de Gion et le chemin de la Philosophie enchantent les plus blasés. Les insatiables peuvent, le long de la rue menant à Kiyomizu-dera, temple millénaire qui surplombe la ville, faire des emplettes dans les boutiques de faïences et acheter des spécialités culinaires locales telles les yatsu hashi (gâteaux). Ou encore flâner au marché de Nishiki, longue ruelle couverte où les marchands exposent sur leur étal les ingrédients typiques de la cuisine de Kyoto. Dans le parc de Maruyama, la floraison des vénérables cerisiers est un événement reçu avec éclat au mois d’avril et « aller voir les fleurs » s’apparente à une célébration de la renaissance de la nature.

 KOCHI - 

Située sur le delta de la rivière Kagami (la rivière Miroir, ainsi nommé pour la pureté de son eau), la ville de Kochi, chef-lieu de la préfecture éponyme, est dominée par son château du 17e siècle. 

Réputée parmi les gourmets pour ses spécialités de bonite, pêchée au large, dont notamment le katsuoboshi, bonite séchée très largement utilisée dans la cuisine japonaise. 



NAGASAKI

Un port au creux de collines escarpées, une longue histoire d'échanges avec l'étranger, un destin tragique célébré discrètement : bienvenue à Nagasaki, la ville la plus cosmopolite et la plus agréable du Kyushu.

Nagasaki romantique et charmant, dans le quartier des Marches Hollandaises, où subsiste l'ancien consulat français, transformé en café, et dans le jardin Glover, perché sur une colline au pied de laquelle dépasse le clocher de la ravissante église Oura, fondée par des jésuites français en 1864.


Aomori

Aomori est la capitale de la préfecture du même nom, dans la région du Tohoku. Etant la préfecture la plus au nord de l’île principale (Honshu), elle est entourée par la mer à l’ouest, au nord et à l’est. Elle se situe à seulement 3h30 en Shinkansen (TGV japonais) de Tokyo. Aomori se traduit par « Forêt verte », bien qu’il n’y ait de nos jours qu’une petite forêt dans la région. Le château de Hirosaki, un souvenir de la période Edo. Sukayu Onsen, bain thermal mixte. Lemarché d’Aomori, à faire le matin pour la fraicheur des produits.

BUSAN Corée du Sud

Située à l’extrême sud-est de la péninsule, Busan est la deuxième ville et le plus grand port de commerce du pays. Première véritable ville internationale, elle est reliée avec l’Asie , l’Europe et l’Amérique du Nord. Cette ville portuaire géopolitique adjacente au détroit de la Corée et au Japon, est un lieu de tourisme et d’échange commercial. Ce courant international fait de Busan une métropole internationale actuelle.

La visite de Busan peut se diviser en 2 catégories: l’intérieur du pays ou la côte. La côte comprenant les plages, les îles, et des parcs du bord de mer. Et l’intérieur, le centre ville de Busan, les ruines et sites historiques, le Shrine de Dongnae, le stade de la coupe du monde et le Bexco (Busan Exhibition and Convention Center). Le pittoresque marché aux poissons de Jagalchi, la jolie plage de Haeundae que vous rejoindrez par le spectaculaire pont suspendu de Gwangan.Bien sûr, le point touristique le plus intéressant concerne les splendides vues sur la mer.